Recherche avancée

Coopération au développement et action humanitaire > Actualités Coopération > Les pays en développement – des opportunités pour le sect... >

Les pays en développement – des opportunités pour le secteur privé luxembourgeois

Publié le lundi 20 avril 2015

150 personnes, pour la plupart des représentants d’entreprises luxembourgeoises,  se sont rendues à la Chambre de Commerce le lundi 20 avril 2015, pour une conférence organisée dans le cadre de l’Année européenne pour le développement «  Les pays en développement – des opportunités pour le secteur privé luxembourgeois » organisé par la Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire et la Chambre de Commerce.

Des entreprises luxembourgeoises de tous horizons, travaillant déjà ou souhaitant s’établir dans un pays en développement, ont pu assister à deux tables rondes :

Pourquoi renforcer le rôle du secteur privé dans la mise en place d’une croissance inclusive dans les pays en développement ? Quelles opportunités pour le secteur privé luxembourgeois ?
Le secteur privé luxembourgeois est-il concurrentiel sur les marchés des pays en développement ? Quelques exemples concrets de réussites et de défis.

M. Carlo Thelen, Directeur général de la Chambre de Commerce a présenté les objectifs de la conférence qui étaient d’informer le secteur privé luxembourgeois sur les

opportunités de marchés dans les pays en développement (PED) et sur les appuis disponibles pour y accéder ; d’encourager les entreprises à saisir ces opportunité et de sensibiliser les entreprises luxembourgeoises sur le rôle important du secteur privé dans l’atteinte d’une croissance inclusive et durable dans les PED.

Pour ce faire, Romain Schneider Ministre de la Coopération et de l’action humanitaire, des représentants de la Commission européenne, de l’Office du Ducroire, de la Banque européenne d’Investissement et de la Banque Africaine de Développement ont fait un état des lieux des différentes possibilités de soutien et de financement qui sont à la disposition des entreprises luxembourgeoises désirant investir dans les PED et des couvertures de risques disponibles.

Durant la deuxième table ronde, les entreprises luxembourgeoises ARENDT & MEDERNACH, HITEC Luxembourg, LEE S.à.r.l., DOMETIC, le Bureau International Maritime  et LUXTRUST S.A. ont partagé leurs expériences du terrain. Il en est ressorti que la compétitivité des entreprises luxembourgeoises résulte de la qualité de leurs produits, de la compétence de leur personnel et de la flexibilité à s’adapter pour subvenir aux besoins réels et spécifiques dans les PED. Les entrepreneurs se sont par ailleurs félicité du rôle de facilitateur que jouent les ambassades luxembourgeoises dans les pays partenaires de la coopération luxembourgeoise.

Le mot de clôture fût prononcé par la secrétaire d'État à l'Économie, Madame Francine Closener, qui a encouragé les entreprises luxembourgeoises et les acteurs de la coopération au développement à continuer et à renforcer les partenariats et les synergies dans les pays partenaires de la coopération luxembourgeoise, tout en respectant les principes de l’aide non liée.

En se basant sur les expériences récentes de Partenariats Public Privé pour le Développement (PPPD), Romain Schneider a annoncé le lancement prochain d'un « Business Partenrship Programme » de la Coopération luxembourgeoise. Un million d’euros sera réservée pour des propositions d’investissements qui respecteront certains critères établis par la Commission européenne ayant trait à l’impact sur la lutte contre la pauvreté, la neutralité, le cofinancement et le respect des normes sociales, environnementales et fiscales  ( Communication de la Commission ). Les détails seront publiés sur le site de la Coopération luxembourgeoise ainsi que celui de LuxDev qui sera chargé de la mise en œuvre de ce programme.

Informations complémentaires:

Communication de la Commission

Conclusion Conseil de l'Union européenne
Programme de l’évènement
Discours de Mme Francine Closener
Discours de M. Carlo Thelen

Retour